Madagascar : Un nouvel élan pour la biodiversité grâce à l’engagement du secteur privé

Extrait d’un article www.afrik21.africa – du Publié le 12 janvier 2024 à 00:00 – Mis à jour le 12 janvier 2024

Dans un effort innovant pour préserver la richesse écologique de Madagascar, la Fondation pour les aires protégées et la biodiversité de Madagascar (FAPBM) propose une stratégie novatrice visant à rapprocher le financement privé de la conservation de l’environnement. Cette approche est soutenue par le financement du projet Bridge, fruit de la collaboration entre le Consortium africain des fonds environnementaux (CAFE) et le Réseau latino-américain et caribéen des fonds environnementaux (RedLAC), marquant une avancée significative avec un soutien de 50 000 euros pour la période 2023-2024.

Le projet ambitionne de mobiliser les ressources financières du secteur privé pour la sauvegarde des espaces naturels protégés à Madagascar, à travers l’établissement d’un fonds d’investissement dédié et la mise en place de financements inspirés par les principes de la nature. Cette initiative invite les entreprises à s’engager volontairement dans la préservation de l’environnement, que leurs actions s’inscrivent ou non dans une démarche de Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE).

Les contributions financières recueillies seront essentielles pour renforcer la conservation de la biodiversité dans des zones cruciales de Madagascar. Les fonds serviront à déployer l’expertise écologique nécessaire, à améliorer les compétences des gardiens des espaces protégés, à encourager le développement d’entreprises sociales, et à instaurer des systèmes efficaces de surveillance et de gestion environnementale.

Depuis sa création en 2005 par le gouvernement malgache, le WWF et Conservation International, la FAPBM a connu une évolution remarquable, devenant en 2014 la première fondation environnementale en Afrique avec un capital de 88 millions de dollars. Ces fonds sont principalement investis sur les marchés financiers, et les revenus générés contribuent au financement de la gestion et de la protection de 45 aires protégées à Madagascar, avec un investissement de 2,4 millions d’euros en 2022.

LIRE L’ARTICLE SOURCE sur : https://www.afrik21.africa/madagascar-la-fapbm-encourage-le-secteur-prive-a-financer-la-biodiversite/


Je partage l'article sur mes réseaux sociaux :

MADA RSE NEWSLETTER | CORESPONSABLE CONSEIL | CONTACT | FACEBOOK

124 vues

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *