La Banque mondiale a alloué deux millions de dollars pour réaliser une étude auprès des ménages de Madagascar #DOSSIER📂

Extrait d’un article de www.madagascar-tribune.com – du 18 janvier 2020

Une somme de 2 millions de dollars a été allouée par la Banque mondiale pour la réalisation d’une enquête permanente auprès des ménages EPM-2020.

« Cette enquête est très importante, parce que cela permet au pays (…) de mettre en place une planification. Or, on ne peut planifier sans les données », explique Marie-Chantal Uwanyiligira, responsable des opérations de la Banque mondiale pour Madagascar.

En effet, l’EPM devra fournir des informations détaillées sur le niveau de consommation et les conditions de vie des ménages en général à Madagascar. Cela dans chacune des dimensions de la vie quotidienne des ménages : crédit, épargne, emploi, dépenses en santé, éducation, logement, transport, culture et mœurs, ainsi que les chocs et risques auxquels les ménages sont confrontés… 16 704 ménages, représentatives de la population malgache seront concernées par cette enquête menée par 124 agents ayant déjà reçu des formations y afférentes.

Cette enquête permettra également de mesurer l’ampleur des inégalités existantes entre les différentes couches de la population, d’étudier l’évolution du niveau de vie des ménages dans le temps et dans les 22 Région, de déterminer un profil de pauvreté et d’offrir un cadre d’analyse de l’impact des différentes mesures économiques, financières et sociales sur le niveau de vie des ménages.

Les résultats finaux sont prévus en juin 2021. La prochaine édition de l’enquête est prévue en 2023. Lors de la cérémonie de lancement de l’événement le vendredi 17 janvier, le ministre, Richard Randriamandranto a sollicité les enquêteurs à aller au-delà du seuil financier de la pauvreté, parce qu’il n’y a pas que la pauvreté financière qui existe dans le pays, reconnaît-il.

Avec de tel investissement et au vu d’importance du projet, la représentante de la Banque mondiale, a indiqué qu’une équipe de cette institution financière accompagnera les techniciens malgaches à bien mener les projets. Des techniciens de Washington seront alors à Madagascar pour effectuer un suivi permanent de la réalisation de l’enquête.

Les études de ce genre sont censées être réalisées à un intervalle de 2 à 3 ans et nous en sommes actuellement à la dixième version. Parce que la dernière enquête réalisée à Madagascar remonte au 2012, et a fourni un taux de pauvreté de 71,5%. Au niveau de la Banque mondiale, les données publiées l’année dernière classifie Madagascar dans les cinq premiers les plus pauvres au monde en 2019. En effet, le PIB par habitant par an ne devrait pas être supérieur à 500 dollars par an.

LIRE L’ARTICLE SOURCE www.madagascar-tribune.com

AUTEUR D’ORIGINE : Mandimbisoa R.


Je partage l'article sur mes réseaux sociaux :
  • 4
  •  
  •  
  •  

MADA RSE NEWSLETTER | CORESPONSABLE CONSEIL | CONTACT | FACEBOOK

280 vues

Les commentaires sont fermés.