La responsabilité sociétale de l’entreprise au cœur des défis du développement durable #DOSSIER📂

Extrait d’un article de L’Express de Madagascar – du 09 février 2019

Les statistiques sur l’empreinte écologique nous disent que d’ici 2050, il nous faut 2,5 fois la planète Terre pour pouvoir vivre à notre rythme actuel. En effet, chaque jour, on compte 244 000 nouvelles personnes de plus dans le monde, soit à peu près 2,7 par seconde. En attendant les résultats du dernier recensement à Madagascar, ces chiffrent nous rappellent les grands enjeux de la croissance démographique dans le monde.

De même pour le changement climatique avec 710 catastrophes climatiques ou géologiques extrêmes qui ont été enregistrées en 2017, quasiment deux par jour, soit nettement plus que la moyenne de 605 événements climatiques enregistrés depuis 2007, et qui se manifestent chez nous. Citons par exemple, l’intensification de la force des phénomènes cycloniques, devenue l’un des plus grands défis du développement.

Et enfin, et pas le moindre, les statistiques sur l’épuisement des ressources naturelles qui nous interpellent que, d’ici la fin du XXIème siècle, on peut s’attendre à la fin du pétrole, du gaz, de l’or, du sable, … (1) Ces trois grands défis : – la croissance démographique, le changement climatique et l’épuisement des ressources naturelles – nous font poser des questions sur l’héritage que nous laissons à la génération future et nous ramènent au concept de développement durable et à sa déclinaison au niveau des entreprises : la responsabilité sociétale de l’entreprise (RSE).

 

Développement durable dites-vous ?

Lorsque nous parlons de Développement Durable (DD), nous avons tous en tête l’environnement, l’écologie et la préservation des ressources. Toutefois, le DD est bien plus vaste que cela. Face au capitalisme qui a montré ses limites, nous parlons plus d’Économie Sociale et Solidaire, où l’aspect humain et le bien-être sont les axes majeurs du DD. Aussi, les besoins de durabilité et de pérennité sont-ils les soucis au quotidien, appelant à une démarche citoyenne et à des projets économiques viables et solidaires.

Le DD sous-entend l’implication de trois parties prenantes clés : l’État en tant qu’organe de régulation, la société comme acteur responsable de son développement, et les entreprises en tant qu’unité productrice et principale utilisatrice des ressources.

Ainsi en septembre 2015, après plus de deux ans de réflexion, les États membres des Nations unies se sont rassemblés dans l’Agenda 2030 afin de mettre en place les Objectifs de Développement Durable (ODD), en remplacement des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD).

ODD : Positionnement de Madagascar

Selon les critères en termes d’indice ODD, Madagascar se situe à la 140ème sur 149 pays (2). Face aux enjeux du Développement Durable, Madagascar a intégré dans sa politique de développement les ODD et a défini ses priorisations dans son Rapport National de Priorisation des Objectifs du Développement Durable (2018). Les priorisations de Madagascar sont notamment liées à la lutte contre la pauvreté et la politique pour avoir des emplois décents et pour une meilleure croissance économique.

Cependant, force est de constater que pour la réalisation de ces objectifs, les parties prenantes directes font face chacune à de grands défis, notamment, l’État, la société mais aussi les entreprises tous secteurs confondus qui impactent sur l’économie du pays et son développement.

Enjeux du DD et de la RSE

Prenant compte de ce nouveau regard, du besoin et des attentes, de nouvelles approches et de nouveaux modes de vie commencent à s’instaurer. Nous pouvons constater que notre mode de communication et de sensibilisation a évolué. Cela appelle à la recherche de nouvelles approches et démarches. Notre environnement et la société sont en pleine mutation. De ce fait, afin de pouvoir mieux appréhender le futur et le marché potentiel dédié à cette nouvelle génération, les entreprises ont à évoluer et à développer.

La RSE est un des axes majeurs qui permettent à ces dernières d’agir pour le développement durable. L’implication des entreprises dans la RSE se traduit par la mise en place d’une politique RSE et par sa mise en œuvre.

Cependant, la perception de la RSE et du DD diffère d’une entreprise à une autre. Si auparavant, ce domaine était exclusivement dédié à l’environnement, la compréhension de son rôle et de ses enjeux commence à changer.

En tenant compte des parties prenantes et de l’environnement actuel, les enjeux liés au DD sont des enjeux sociaux, environnementaux et numériques…

#DOSSIER📂

 

EN SAVOIR PLUS SUR L’ARTICLE D’ORIGINE
DANS LE DOSSIER DE L’EXPRESS DE MADAGASCAR

SOURCES :
(1) – Statistiques issues du site www.planetoscope.com
(2) – Rapport National de Priorisation des Objectifs du Développement Durable, PNUD, 2018


Je partage l'article sur mes réseaux sociaux :
  •  
  •  
  •  
  •  

MADA RSE NEWSLETTER | CORESPONSABLE CONSEIL | CONTACT | FACEBOOK

264 vues

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *