Nouvelle version de la KARENJY : continuité d’une démarche responsable initiée par LE RELAIS MADAGASCAR #COUP2❤️

01 avril 2019

KARENJY : continuité d’une démarche responsable

 


Début 2019, l’unique marque de voiture “Vita Malagasy” relancée il y a 10 ans par LE RELAIS MADAGASCAR a annoncé la commercialisation d’une nouvelle version fourgon de son modèle MAZANA II, “petit-fils” de la MAZANA I dont la première mise en circulation date de 1985 du temps où l’usine originelle fonctionnait encore.

Forte de son affiliation historique et des valeurs sociétales qu’elle défend, la marque automobile KARENJY poursuit son développement dans le sillage d’une démarche responsable engagée par LE RELAIS MADAGASCAR depuis 2008.

La rédaction de CORESPONSABLE a souhaité en savoir plus… et c’est un #COUP2❤️


 

LE “VITA MALAGASY” SERA DURABLE OU NE LE SERA PAS

 

Autour des valeurs du “Vita Malagasy”, viennent s’articuler plus naturellement des bonnes pratiques en matière de RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises). À Madagascar, avec KARENJY – LE RELAIS, la préservation d’un héritage culturel unique participe directement à la valorisation d’un savoir-faire local et profite plus largement à l’économie circulaire nationale.

De plus, ce projet poursuit la démarche d’ESS (Entreprise Sociale et Solidaire) initiée par LE RELAIS avec pour vocation première d’aider au développement du pays en proposant un emploi prioritairement aux personnes en situation d’exclusion.

 

« La marque KARENJY a développé sa notoriété grâce à son histoire qui touche le coeur des malgaches »,

explique M. Henri Roussel, Responsable Commercial et Après-Vente de KARENJY-LE RELAIS.

 

La nouvelle version de la gamme incarne les valeurs de la marque afin de :

  • créer un impact positif sur le tissu économique et social local,
  • développer la fierté du “Vita Malagasy”,
  • et valoriser la qualité intrinsèque du produit.
Version fourgon de la MAZANA II de la marque KARENJY - vue de face
Version fourgon de la MAZANA II de la marque KARENJY – vue de face

Simple, économique et robuste le dernier né de la marque KARENJY est destiné aux utilisateurs des routes nationales (faible consommation, confortable et bonne tenue de route), mais aussi à ceux qui souhaitent sortir des sentiers battus (système 4×4 avec blocage du différentiel arrière et une bonne garde au sol).

Version fourgon de la MAZANA II de la marque KARENJY - vue arrière
Version fourgon de la MAZANA II de la marque KARENJY – vue arrière

Ainsi, avec la commercialisation de cette dernière édition fourgonnette de la MAZANA II, la gamme KARENJY compte désormais 4 versions principales :

  • 4 X 2,
  • 4 X 4,
  • 4 X 4 extrême,
  • et fourgon avec ou sans climatisation.

 

Du patrimoine culturel au savoir-faire automobile Malagasy

L’aventure KARENJY débute dans les années 1980, durant la période socialiste dite “d’investissement à outrance” sous la présidence de M. Ratsiraka. Les premières voitures KARENJY sont produites de 1985 à 1990 à moins d’une centaine d’unité.

En 1993, à la transition Ratsiraka-Zafy, l’arrêt de la production a été décidé, suivie de la fermeture et de la mise sous protection juridique de l’usine. Après plus de 15 ans d’inactivité, LE RELAIS propose un redémarrage de l’activité et relance la production en 2009.

 

Les voitures KARENJY : un achat responsable

L’entreprise SOATAO qui produit actuellement les véhicules de la marque KARENJY, fait partie du RELAIS MADAGASCAR implanté à Fianarantsoa depuis 2008.

KARENJY : un achat responsable
KARENJY : un achat responsable

Engagée dans une démarche sociale et solidaire (ESS), LE RELAIS intègre dans sa vocation d’entreprise des finalités autres que strictement financières. Ainsi, la création d’emplois locaux et durables fait partie de sa raison d’être.

À ce jour, LE RELAIS est le 1er employeur de la région avec 500 emplois directs créés.

Par ailleurs, la majorité des pièces de la voiture sont fabriquées à Fianarantsoa (le châssis, la carrosserie, les faisceaux électriques, les fauteuils, etc.). SOATAO s’efforce de travailler avec des fournisseurs locaux, comme par exemple :

  • Comacat pour les pièces en caoutchouc,
  • la menuiserie MHT pour les pièces en bois locaux,
  • Vitafoam pour les fauteuils,
  • etc.

Avec pour objectif de produire 2 à 3 modèles par mois, le procédé de fabrication des voitures KARENJY reste artisanal et par conséquent peu gourmand en énergie.

 

LES PRINCIPAUX ENGAGEMENTS SOCIAUX ET ENVIRONNEMENTAUX DU RELAIS À MADAGASCAR

 

LE RELAIS MADAGASCAR est une entreprise socio-économique qui souhaite placer l’Homme au centre de son business model dans le but de créer des emplois durables.

À Madagascar, en plus de son activité dans la construction automobile, LE RELAIS développe 5 autres type d’activité, autour du textile, de la création et coupe-couture, de l’agriculture, du tourisme responsable et de la gestion des déchets.

 

TARATRA : centre de triage et de valorisation textile

À l’origine du RELAIS MADAGASCAR, il y a eu la création en 2008 d’une première équipe de 15 personnes dédiée au projet de triage textile TARATRA. Aujourd’hui, le centre de tri emploie 100 personnes et traite 400 T de textile par mois.

Le tri consiste à classer les textiles mélangés venant de France en 150 catégories, les conditionner en petites balles de 45 kg et par la suite les distribuer sur le marché malgache.

Du triage à la valorisation : le parcours des textiles au Relais Madagascar (en provenance de France)
Du triage à la valorisation : le parcours des textiles au Relais Madagascar (en provenance de France)

 

AINGAVAO : la filière du riz éthique

À travers son activité dans la production locale de riz, LE RELAIS souhaite garantir un prix d’achat du paddy équitable pour les paysans.

AINGAVAO : la filière du riz éthique
AINGAVAO : la filière du riz éthique

De plus, l’entreprise responsable les accompagner dans l’appropriation et la mise en place de nouvelles techniques plus productives de riziculture comme le SRI (Système de Riziculture Intensive).

 

FAKOFIA : “collecter, trier et recycler” pour redresser et préserver la dignité

Grâce à la collaboration du RELAIS MADAGASCAR, de la Commune Urbaine de Fianarantsoa et d’ISF (Ingénieur Sans Frontières) Belgique, le projet FAKOFIA est né le 7 mars 2013 pour rendre leur dignité aux personnes qui viennent sur les décharges sauvages grâce à un programme d’insertion au monde professionnel.

FAKOFIA - description de la filière

 

« La misère ne se gère pas, elle se combat »,

a déclaré un jour L’Abbé Pierre.

 

L’objectif : générer 150 emplois durables dans les métiers de l’environnement et 2 000 T de compost par an.

 

GASH’MLAY : la filière création, solidaire et responsable

Grâce aux talents de l’atelier Gash’Mlay, l’entreprise sociale Zazabracadabra en partenariat avec LE RELAIS MADAGASCAR depuis 2013 interprète les dessins originaux des enfants en pièces uniques de peluches, sacs et autres coussins cousus et assemblés à la main.

Soutenez le projet et recevez votre ZAZArticle unique sur www.zazabracadabra.fr
Soutenez le projet et recevez votre ZAZArticle unique sur www.zazabracadabra.fr

Zazabracadabra oeuvre également à la préservation de l’environnement à Madagascar puisque pour chaque création réalisée, un arbre est planté afin de lutter contre la déforestation tropicale.

 

Les engagements sociaux et environnementaux de l’HÔTEL THERMAL RANOMAFANA

Dans son écrin naturel, entouré d’un jardin et d’arbres fruitiers, l’HÔTEL THERMAL RANOMAFANA se situe en bordure de fleuve. Déclarée parc national en 1991, la forêt tropicale de Ranomafana abrite un riche écosystème que l’établissement souhaite préserver pour le plus grand bonheur des visiteurs.

Hôtel Thermal Ranomafana : un hôtel responsable
Hôtel Thermal Ranomafana : un hôtel responsable 2
Hôtel Thermal Ranomafana : un hôtel responsable 3
previous arrownext arrow
Slider

 

L’établissement repose sur des valeurs humaines et écologiques intégrées graduellement afin de toujours améliorer la qualité de ses prestations. Voici ses principaux engagements en matière de Développement durable :

Engagements sociaux :

  • développer des emplois,
  • la formation continue,
  • la sensibilisation & la culture,
  • la santé (mutuelle d’entreprise, caisse et action sociales),
  • les activités extra-professionnelles.

Engagements environnementaux :

  • une éco-orientation progressive,
  • la sensibilisation et la formation permanente des employés, de la communauté villageoise, des écoles, etc.
  • le respect et le soutien de l’éco-système naturel,
  • le traitement et la valorisation des déchets.

 

Le MORINGA HÔTEL : un établissement éco-responsable

En termes de tourisme responsable, le second établissement hôtelier du RELAIS n’est pas en reste.

MORINGA - Hôtel un hôtel éco-responsable
MORINGA - Hôtel un hôtel éco-responsable 2
previous arrownext arrow
Slider

 

Dans une logique de préservation et de valorisation de l’environnement, MORINGA HÔTEL a initié un certain nombre d’action allant dans ce sens :

  • créer un espace botanique intérieur,
  • choisir de s’approvisionner avec des produits locaux,
  • utiliser des lampes à LED,
  • fonctionner à l’énergie solaire,
  • utiliser des chauffe-eaux solaires.

#COUP2❤️

AUTEUR D.B


Je partage l'article sur mes réseaux sociaux :
  •  
  •  
  •  
  •  

MADA RSE NEWSLETTER | CORESPONSABLE CONSEIL | CONTACT | FACEBOOK

952 vues